Peintures

Description du tableau d'Alexandre Deinek «Périphérie de Moscou»


Les thèmes militaires sont souvent utilisés par les artistes. Représentent plus souvent des scènes de batailles et de batailles. Le tableau de A. A. Deinek «Périphérie de Moscou» reflète l'histoire quotidienne de 1941, lorsque les troupes allemandes se tenaient près de Moscou, et le sort de la ville aurait pu être complètement différent.

Cette image peut ne pas être remarquée par un habitant ordinaire de Moscou à cette époque, mais, en regardant cette œuvre, personne ne peut rester indifférent. Le premier plan représente des structures antichars qui entouraient toute la ville. Plusieurs bâtiments à plusieurs étages sont sans fenêtres, ce qui indique des combats à la périphérie.

Un camion qui passe crée une sensation de temps turbulent, mais donne encore de l'espoir pour le mieux. Le paysage est très calme, le sol est recouvert de neige, seules les clôtures en fer et le verre brisé servent de balise alarmante. Tout travail n'exprime pas une menace dangereuse, mais crée une atmosphère de danger terrible, malgré l'absence d'hostilités actives.

Le peintre a su très précisément, à l'aide des choses du quotidien, transmettre de manière réaliste l'atmosphère de la menace de l'époque. La disposition des éléments dans l'image n'est pas un hasard, ils créent l'intrigue et l'atmosphère de l'œuvre. Ainsi, l'artiste a exprimé sa douleur et son anxiété de la guerre dans les choses ordinaires.

À l'image de la périphérie de Moscou, le maître a véhiculé l'image de tout le pays dans son ensemble, son expérience, une menace pour la sécurité et des bâtiments délabrés. Ce n'est pas seulement une maison sans fenêtres, c'est un espoir brisé et une âme paralysée, mais le pays tient toujours, même avec des fenêtres brisées, mais il garde et n'abandonne pas. La vue de la ville est représentée par le bas, de sorte que l'artiste a élevé Moscou et rendu l'image de la périphérie de la capitale inaccessible et invaincue.

Le maître a utilisé des tons sombres et discrets, une telle palette de couleurs donne une impression de danger. Les techniques pittoresques de Deynek ne sont pas frappantes par leur diversité, mais elles transmettent très précisément l’ambiance de cette époque.





Monument à Gagarine à Kalouga


Voir la vidéo: Sans Frontières-Moscou (Décembre 2021).